Comment faciliter la digestion naturellement ?

 

Les troubles digestifs, vous connaissez ? Si vous, non, alors votre voisin, oui. Car un français sur deux connaît parfois des douleurs ou des inconforts dans la région du ventre… C’est dire si les troubles digestifs sont ordinaires. En fait, on pourrait dire que les gargouillis et les brûlures d’estomac font partie de la condition humaine - trop humaine.

Mais ne baissons pas les bras pour autant ! Il existe plein de petites astuces pour se sentir en meilleure forme, le ventre léger, sans faire appel à des médicaments ou des pratiques ésotériques. Dans cet article, nous parlerons seulement des astuces qui fonctionnent. Celles qui sont prouvées. Car si vous lisez cette page, c’est que vous cherchez de vraies solutions... n’est-ce pas ? 

Non ? Votre voisin alors.

Réapprendre à manger

Comment ça, “réapprendre à manger” ? C’est pourtant simple. On prend sa fourchette. On pique. On croque. Quoi que… Ce serait oublier que l’alimentation est un art qui se pratique 24h/24 et 7j/7. D’abord il faut manger à heures fixes, pour éviter les grignotages, mais aussi parce que l’organisme apprend à “s’activer” aux bons moment - et donc à travailler plus efficacement. Si possible, on essaye de ne pas dîner après 20h pour digérer sereinement avant d’aller au lit, car les repas tardifs altèrent sérieusement le métabolisme et nous font absorber des quantités déraisonnables de sucre.

Par ailleurs, il faut manger des petites quantités, lentement, pour ne pas ressentir la satiété trop tard, quand on est déjà plein comme une barrique ! Elle est comme ça, la satiété. Il lui faut du temps. La faute à l’histamine, qui voyage lentement jusqu’au cerveau pour lui dire : “Stop, on a plus faim.”

Surtout, on mange lentement. Car une idée reçue voudrait que la digestion se passe dans le ventre, et seulement dans le ventre… Alors qu’en fait, elle désigne toutes les transformations subies par les aliments avant d’être assimilés (ou pas) dans notre organisme. Ainsi, la digestion commence dans notre bouche, avec la mastication ! Pour bien digérer, donc, il faut prendre le temps de mâcher. C’est la base.

Changer d’alimentation

Ce n’est pas un secret : après un repas trop copieux, trop gras, trop alcoolisé, on se sent souvent trop mal… On appelle ça la dyspepsie fonctionnelle. Un nom barbare qui désigne, simplement, l’inconfort qui vient de l’estomac. On essayera donc d’éviter les excès.

Dans la même veine, on entend souvent dire que le café n’est pas l’ami de notre ventre… Mais le procès du café s’avère compliqué, car il apporterait, en fait, autant de bienfaits que de désagréments.

D’abord, c’est vrai, le café aurait des effets laxatifs. Et ça, c’est selon les goûts : certains apprécieront, d’autres pas. Par ailleurs, le café stimule la sécrétion d’acide chlorhydrique. Cette substance aide à décomposer les aliments, ce qui est une bonne chose ; par contre, sur un ventre vide, elle risque de provoquer des gênes et des remontées acides. Mieux vaut donc boir un café en fin de repas !

En plus, le petit espresso d’après dessert augmentera l’afflux sanguin dans votre abdomen (pour mieux absorber les aliments) et stimulera la sécrétion de sels biliaires (pour mieux digérer les lipides). Bref : c’est plutôt une bonne idée.

Enfin, bien sûr, une bonne digestion ne peut pas se faire sans un régime équilibré faisant la part belle aux fruits et légumes frais. Car les fibres sont mal digérées par l'intestin grêle. Elles transitent alors dans collon, où elles fermentent et nourrissent des bactéries qui prolifèrent… Dit comme cela, on pourrait croire que c’est inquiétant. Mais on parle de bonnes bactéries. Elles forment le microbiote, qui est indispensable à la bonne digestion - et à notre bonne santé en général.

Manger équilibré, c’est pas sorcier. Mais parfois on a besoin de conseils et d’encouragements. Vous en trouverez plein dans l’e-book de Panda Tea : “Le Guide Minceur et Nutrition.” Rédigé par Viviane Breton (diététicienne-nutritionniste) et Thibault Ali (pharmacien), il se présente sous la forme ultra-pratique de 28 fiches illustrées, qui vous aideront à reprendre les bases de la nutrition et faire les bons choix au quotidien.

Les petits trucs utiles, et les petits trucs inutiles

Les industriels ont bien compris que les problèmes digestifs constituent un véritable marché. Surfant sur la tendance, toute une flopée de produits plus ou moins utiles sont apparus dans les supermarchés et les rayons parapharmaceutiques… Parmi eux, les fameux “probiotiques”. Des bonnes bactéries en gélules censées redonner à notre ventre sa première jeunesse… Sauf que la science, de ce côté, n’a encore rien prouvé.
“Mieux vaut, donc, avaler un verre d’eau. C’est moins cher.”

Il faut se méfier aussi des “trucs de grand mère”. Par exemple, on entend dire que boire beaucoup d’eau peut favoriser la digestion. Pourtant, l’eau n’interfère pas avec la digestion - même quand elle est bue en milieu de repas. 
“Mieux vaut, donc, avaler un probiotique. C’est plus moderne.”

D’un autre côté, certains remèdes naturels sont moins connus… mais véritablement efficaces ! C’est le cas, par exemple, du gingembre. Contrairement à la légende, cette racine n’est pas aphrodisiaque. Par contre, c’est prouvé, elle favorise la digestion, prévient la nausée et protège l’estomac. On pourrait trouver des exemples similaires du côté de la camomille, du basilic, de l’artichaut, du radis noir… Ou encore la menthe, la mélisse ou le thym : et ça tombe bien, car tous ces ingrédients actifs se retrouvent dans la tisane “Digestea”, de Panda Tea ! Un vrai concentré de bienfaits à base de plantes bio qui pour faciliter la digestion et réduire les ballonnements..

Une mauvaise habitude… et une bonne.

Nous l’avons dit : la digestion est un art qui se travaille sur le long terme, jour après jour. Difficile à croire ? Et pourtant... 

Saviez vous que le stress chronique déréglait votre système digestif ? En situation de stress, on digère moins vite, on ballonne, les intestins s’irritent… bref, c’est la cata. Il faut dire que le stress est un système de défense très efficace, mais très ancien, qui nous permettait de fuire ou de nous battre face à un danger ; le stress mobilisait toute notre énergie sur ces objectifs, et bloquait toutes les autres fonctions du corps (y compris la digestion, qui passe alors au second plan). Le stress, dans la préhistoire, était un phénomène rare et intense. Problème : dans notre vie moderne, le stress est quasi-permanent, de basse intensité… Et ce “stress-chronique” est inutile. Pire, il nous ruine la santé à petit feu. Alors, pour mieux digérer, on prend le temps de souffler, de s’aérer l’esprit, de voir des amis, et puis, pourquoi pas, de méditer un peu… Car il est prouvé que la méditation n’a que des bienfaits sur l’esprit, et donc, sur l’ensemble du corps.

Pour cette raison, d’ailleurs, Panda Tea vous propose une initiation à la méditation, en huit épisodes audio. Tentez l’expérience ! Sept épisodes sont déjà disponibles. Chacun dure un peu moins de dix minutes, et se concentre sur un thème particulier, par exemple la respiration, le lâcher prise, prendre son temps… Il n’y a pas d’ordre spécifique alors, pour démarrer, choisissez celui qui résonne le plus en vous.

Enfin, c’est bien connu, le meilleur ennemi du stress, c’est le sport. Une activité physique régulière permet d’entretenir un bon équilibre psychique, de mieux dormir, et même, de mieux digérer. Oui : la pratique du sport tonifie directement le système digestif et favorise l'absorption des nutriments.  

Attention cependant à ne pas faire du sport au moment de la digestion - dans ce cas, l’effet pourrait être négatif. Mieux vaut attendre trois heures après le repas pour se mettre en jogging…. puis tout donner.

Finalement, la digestion, c’est tout simple, non ? Faut pas en faire tout un plat... 

Et surtout : partagez ces astuces dans votre voisinage !